( 15 juin, 2008 )

Suicide……..A ma soeur qui nous a fait peur.

feuillevigne.gif 

barreemeraude.gif

Suicide

 

Alors que l’eau coule, calme sur le monde,

Et que les étoiles terminent leur ronde,

Le poison avalé s’achemine lentement,

Vers l’organe battant qui attend.

Le long tube de plastique rampe

Et l’eau accoure avale et lèche,

Nettoie tout, annulant tout, blessant

Le lieu de retraite de l’Adieu naissant,

Qui de la vie, d’un regard baissait la lampe

Et attaquait, rongeait, détruisait sans relâche.

Allongée, calme reposant dans un lit blanc,

Un flacon au-dessus de la tête, piquée au bras,

Ses longs cheveux bruns répandus sur l’oreiller,

Son visage fixe, le regard flottant,

La jeune fille attend, les traits las,

Les sens endormis et pourtant éveillée !

                                                                                            Brigitte 1978

barreemeraude.gif

feuillevigne.gif

 

 

 

 

5 Commentaires à “ Suicide……..A ma soeur qui nous a fait peur. ” »

  1. anjimu dit :

    ce poeme est d actualite, mais je me demande comment on peut passer le pas de s oter la vie…meme si je connais le sentiment qui fais poser la question de savoir si la vie vaut vraiment le coup, je pense que passer de tout au rien et quand meme difficile..je ne parviens pas a cimorendre comment on peut passer a cette phase definitive.

    Brefje vais te laisser. Passes une tres bonne fin de journee, et a plus.

    Anjimu

  2. Vois tu Anji , il est des moments dans la vie où même la personne la plus forte peut perdre pied et ne plus voir la lumière au bout du chemin et passer à l’acte. J’essaie à mon niveau d’aider ce qui ont un tel mal de vivre , Dieu fasse que je puisse en aider quelques uns !
    bises à toi

  3. chamade1000 dit :

    Bonjour
    C’est un beau texte même s’il est dur
    C’est la triste réalité de la vie.
    Trop de personnes souffrent et personnes ne les entend ou on ne veut pas les entendre.
    Amicalement
    Francine

    Dernière publication sur Mes émotions : A cette enfant que j'étais °°°°°

  4. arnoux dit :

    OUI si tu veux je t’ adresserais un texte qui est son jumeau!
    j’ ai écrit cela en 81 je crois!
    alors tu peux comprendre que par les plumes ont pueux se flinger!
    seul enfermée de force dans ma chambre je brulais les bougies en me brulant les braspour me dire que la douleur de l’âme était pour moi plus lourde à vivre plus douloureuse que celle qui est physique le bon Dieu m’ a donné quelques dons mais je suis malade physique a présent , je souffre autant!
    alors je vous en conjure ne commettez pas l’ irréparable lorsque l’ on me voit
    on ne peux croire ce que j’ ai vécu!
    mais la souffrance physique
    mes douleurs me sont encore
    moins supportables que celle
    de l’ âme que j’ ai connu!
    croyez moi!!! je vous en prie!
    alors gardez vous de vous abîmer!
    courrez , criez
    pleurez moi je ne peux plus!
    asphyxiée par les médocs
    plus de pleurs ne coulent!
    je fais pleurer mes toiles ,
    mes couleurs,
    mes pages que je remplies
    sous blancheur de torture!
    et pourtant je suis là
    a vous écrire
    c’ est bien moi!
    je file dormir!
    dans mes rêves parmi le anges
    dieu n’ a pas voulu de moi
    je continue donc à joindre mes deux mains
    en attendant de pouvoir encore
    demain tendre ma main pleine de lumière et d’ amour
    à tous ceux qui en auront besoin!
    A u coeur de la nuit je ne suis pas seul
    un ange est près de moi!
    un oiseau siffle l’ aurore!!
    l’ ange du soir!
    larpp!*

  5. Le suicide des ados et des autres est toujours un signal d’alarme, un signe de desespérance mais aussi d’espoir . Quand je peux aider ces êtres en souffrance, je n’hésite pas . Une oreille attentive et un sourire, un mot d’espoir sont souvent la clef qui ouvre la porte de la guérison.
    bises
    brigitte

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|