• Accueil
  • > Archives pour février 2008
( 29 février, 2008 )

La mine……

feuillevigne.gif 

La mine

 

Des murs noirs à perte de vue

Des gamins sales dans les rues

De la fumée noire dans le ciel

Une vie amère comme le fiel ;

Des gars en bleus de travail

Traînant des monts de ferraille.puitdemine.jpg

D’autres le visage noirci

Regardent avec enviemineurs1.jpg

Ceux qui ne connaissent pas ce trou

Qui chaque jour engloutit tout :

Hommes et matériel vieillis

Par leur séjour dans cette nuit

Où les a projeté la vie.

Les montagnes de charbon

Dominent chaque vallon.terril21.jpg

Un long train s’en va au loin

Mais le Nord, lui, est toujours là,

Et pourtant seul dans un coin

Un arbre semble rire de cela.p1010003.jpg

                                                                                                   

                                                 Brigitte 1976

feuillevigne.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

( 29 février, 2008 )

Le nord……

feuillevigne.gif 

Le Nord

 

Allongée sur le sol, le corps mêlé à la terre

Mon cœur battant avec son cœur

Ma bouche reconnaissant son goût

Mon nez retrouvant son air

Je découvre le Nord tout à coup.

Il est là avec ce paysan semant le grainpaysanautravail.jpg

Dans les entrailles fermes et fertiles

De cette terre qui a oublié la haine

Dans ces entrailles où grouillent fils et filles

Du pays en attente de la découverte

Il est là avec ses champs et ses fermes

Avec ses usines, ses fumées et ses prairies vertes.

usinesetcamions.jpg

Je le découvre mais mes yeux se ferment

Et tout à coup un bruit strident

Me fait sursauter, je me lève

Et je vois, tout comme avant

Des usines noires et tristes la fumée qui s’élève.

fumeesdusine1.jpg

Et là, j’oublie tout ce qu’une minute avant

J’ai découvert en mêlant à la terre

Tout ce qui est mon corps et pleurant

Je m’en vais refusant cela et pleine

De ce mystère qui est le Nord

                        endives.jpg

                                                         Brigitte 1977

( 29 février, 2008 )

Le Nord…….Pas de calais…..

terril21.jpgfeuillevigne.gif 

 Le Nord, connaissez vous cette région?

Souvent, elle est décriée, on la dit triste, noire et froide. Mais c’est faux .Certes il y a des zones industrielles qui donnent au pays cette réputation, mais lorsque l’on connait l’avesnois ou le cambraisis, on peut parfois être émerveillé de toute cette beauté .De ces champs à perte de vue que des peintres ont immortalisés, de ces canaux aux mariniers, de ces bocages qui fleurent bon la pomme !

Non le nord n’est pas si triste et comme l’a chanté un de mes congénères : (eh oui, je suis pied- noire espagnole), » les gens du nord ont dans le coeur le soleil qu’ils n’ont pas dehors!

                           Le nord c’est aussi le pays de la bière, des frites et des moules les jours de « ducasse » (fête foraine), les brocantes, les carnavals endiablés menés par des géants rigolards ou sévères. Ce sont les Gilles et leurs plumets blancs lançant des oranges aux enfants émerveillés au son de leurs clochettes.

   ducasse.jpg           gillesdebelgique.jpgGilles geantsdunord.jpggeants

Mais le nord c’est aussi, le ciel gris et bas, les usines qui disparaissent en laissant aux gens le souvenir d’une vie difficile mais qui leur donnait le pain de chaque jour;

Ce sont des pages de révoltes et de grèves qui ont permis les avancées sociales. Ce sont des larmes et du sang, ce rouge qui a fait a force de cette région ,son unité,malgré la faim, malgré les guerres.

Le Nord ce sont ces corons alignés  aux noms embaumés  » rue des tamaris, rue des mimosas »ou portant des noms de villes du midi : rue de Gonfaron, rue de Draguignan ou encore rue des Moustiers en hommage à ces artisans etc….Sans doute pour cacher leur tristesse, ces noms ont remplacé les anciens numéros: « rue 52″ ou autre.

Ces corons chantés aujourd’hui, mais qui ont vu tant de misères, tant d’espoirs, tant de souffrance! Ces mineurs qui ont laissés leurs poumons et leurs enfants dans ces trous noirs qui les défiaient chaque jour dans un combat amer et désespéré, dans un corps à corps sans merci..Ces mineurs qui malgré tout, étaient amoureux de leur fosse et qui versèrent tant de larmes quand les dernières furent fermées définitivement.puitdemine.jpg

A tous ces pionniers de l’industrie, tous ces héros méconnus,  j’offre humblement  ces vers comme une médaille  à leur courage et leur sacrifice pour le bien être de  leurs concitoyens

                              mineurs1.jpgcliquez  ici

                                                      brigitte

    feuillevigne.gif     

12345...14
Page Suivante »
|